Deuxième prix : Concours "Nouvelle plurilingue"

Deuxième prix. Nouvelle à partir du mot « décalé » écrite par Camille Le Gorju, assistante de français en États-Unis.

Version française

Ceci est un message officiel afin de vous révéler une information qui n’a pas encore été
annoncée. Il contient une communication qui vous est inconnue et dont vous n’avez été informé.

Michelle
Cher lecteur ou lectrice, il est temps pour moi de vous présenter le nouveau …

Michel
On avait dit qu’on présenterai à deux.

Michelle
Bien, bien. Chers lecteurs et lectrices, il est temps pour nous …

Michel
de vous présenter le nouveau …

Michelle
Mais enfin, il faut savoir. J’écris ou tu écris sinon ça ne va pas marcher.

Michel
Tu viens de noter que l’on pouvait présenter le projet à deux.

Michelle
Ah.

Michel
Et j’aimerais te signaler que c’est un écrit.

Michelle
Je sais cela.

Michel
Ça ne marche pas un écrit.

Michelle
Sauf si l’objet de celui-ci en est capable.

Michel
Ah, et moi qui croyais que l’on devait écrire à propos de …

Michelle
Enfin ! Ne dévoile pas la fin de mon annonce tout de suite !

Michel
Tu vois, tu recommences.

Michelle
Quoi ?

Michel
Tu as écris mon annonce et pas notre annonce.

Michelle
Nous n’avions pas pris de décisions à ce propos. Mais Reprenons. Sans quoi le lecteur se lassera et nous ne pourrons jamais finir ce que nous commençons.

Michel
C’est comique.

Michelle
Quoi donc ?

Michel
Nous avons fini ce que nous avons commencé (puisque nous avons connaissance de l’issue de cette annonce) toutefois nous essayons de commencer ce qui doit être fini (l’annonce elle-même). C’est comique.

Michelle
Fascinant. Revenons-en, veux-tu ?

Michel
Assurément. Reprenons notre annonce relative à …

Michelle, irritée
STOOOP ! Pas une lettre de plus. Tu cherches vraiment à ruiner le cliffhanger que cette annonce tente en vain de provoquer.

Michel
Le quoi ?

Michelle
Le cliffhanger, un procédé littéraire consistant à dissimuler une partie de l’intrigue, afin de donner envie au lecteur de continuer le texte. Bien que littéralement cela veuille dire « personne suspendue à une falaise ».

Michel
Pourquoi voudrais-je me suspendre à une falaise ?

Michelle
Mais pas toi, le lecteur.

Michel
Pourquoi le lecteur voudrait-il se suspendre à une falaise ?

Michelle
C’est une image, la falaise représente notre texte.

Michel
C’est grotesque.

Michelle
Quoi ?

Michel
On ne peut pas être suspendu à un texte. C’est absurde.

Michelle
(En train de perdre son calme)
Et bien si ça ne te va pas je vais la présenter toute seule cette annonce.

Michel
Ah tu vois, tu arrives toujours à retourner la situation à ton avantage.

Michelle
Je ne rédigerais pas cela.

Michel
Et tu rédigerais quoi alors, toi qui est si savante?

Michelle
Tourner la situation. Pas retourner la situation.

Michel
Ah donc tu admets ta vilénie.

Michelle
Non. Je souligne le manque de logique de ton raisonnement.

Michel
Très bien si c’est ainsi, il n’est pas de raison pour moi de continuer d’écrire avec toi. Je te quitte.

Michelle
Ah non ! Tu ne peux faire cela.

Michel
Et pourquoi donc ?

Michelle
Nous n’avons pas proprement commencé ce qui doit être fini. Ce qui nous empêche irrémédiablement de finir ce qui a été commencé.

Michel
Cela est vrai. Reprenons.

Michelle
Chers lecteurs et lectrices, il est temps pour nous de vous présenter…

Michel
Attend, attend. Je suis confus. Amorçons-nous au pluriel ou au singulier ?

Michelle
Cela est vrai . Je n’y avais pas pensé.
(Elle réfléchit).
Nous assumerons que le lecteur ou la lectrice est toujours seul ou seule face au texte.

Michel
Mais, et s’ils sont plusieurs à le lire ?

Michelle
En lisant tu es toujours seul.e même si il y a du monde autour.

Michel
C’est Seul avec du monde autour

Michelle
Pardon ?

Michel
La chanson d’Orelsan. C’est « Seul Avec du Monde Autour ». Pas « Seul même s’il y a du monde autour. » C’est trop lourd. Le rap est un art poétique. Et léger.

Michelle
Je ne suis pas lourde.

Michel
Ce n’est pas ce que j’ai dit.

Michelle
Je te fais marcher.

Michel
Je ne marche pas, j’écris.

Michelle
Bien. Reprenons. Chère ou cher lectrice ou lecteur, il est plus que temps pour nous de vous présenter le nouveau…

Michel
Michelle ?

Michelle
Qu’y-a-t-il maintenant ?

Michel
Ton mot, Michelle.

Michelle
Quoi mon mot ?

Michel
Il est décalé.

Version anglaise

This is an official message to reveal information that has not yet been announced. It contains a communication that is unknown to you and of which you have not been informed.

Michelle
Dear reader, it is time to introduce you to the new ...

Michel
We said we would introduce together.

Michelle
Well, well. Dear readers, it is time for us to …

Michel
… introduce you to the new ...

Michelle
But at last, it’s necessary we agreed. I write or you write or it won't get going.

Michel
You just noted that we could present the project together.

Michelle
Ah.

Michel
And I'd like to point out that this is a written document.

Michelle
I know that.

Michel
A written document is not going anywhere.

Michelle
Unless the object of it is capable of doing so.

Michel
But I thought we were supposed to write about ...

Michelle
Don't give away the end of my announcement just yet !

Michel
You see, you're doing it again.

Michelle
What ?

Michel
You wrote my announcement and not our announcement.

Michelle
We had not made any decisions about it. But let's start again. Otherwise the reader will get bored and
we will never be able to finish what we are starting.

Michel
That's comical.

Michelle
What is ?

Michel
We have finished what we started (since we know the outcome of this announcement) yet we are
trying to start what needs to be finished (the announcement itself). It's comical.

Michelle
Fascinating. Let's get back to it, shall we?

Michel
Sure. Let's get back to our announcement about ...

Michelle, irritated
STOOOP! No more letters. You're really trying to ruin the cliffhanger that this announcement is desperately trying to illicit.

Michel
The what ?

Michelle
The cliffhanger. It is a situation or contest of which the outcome is suspensefully uncertain up to the very last moment. The reader should want to keep reading the text. Although literally it means "person hanging off a cliff".

Michel
Why would I want to hang myself off a cliff ?

Michelle
Not you, the reader.

Michel
Why would the reader want to hang off a cliff ?

Michelle
It's an analogy, the cliff represents our text.

Michel
It's ridiculous.

Michelle
What is ?

Michel
You can't hang on a text. It's absurd.

Michelle
(Losing her temper)
Well, if it doesn't suit you, I'll present it on my own.

Michel
Ah, you see, you always manage to turn the situation over to your advantage.

Michelle
I wouldn't compose that.

Michel
And what would you compose then, you who are so smart ?

Michelle
Turn the situation around. And not, turn it over.

Michel
Oh, so you admit to your own villainy.

Michelle
No. I am pointing out the lack of logic in your reasoning.

Michel
Very well, if that's the way it is, there is no reason for me to continue writing with you. I am leaving you.

Michelle
Oh No! You can't do that.

Michel
Why not ?

Michelle
We have not properly begun what must be finished. This prevents us from finishing what has been started.

Michel
That is true. Let's start again.

Michelle
Dear readers, it is time for us to introduce you to…

Michel
Wait, wait. I'm confused. Are we starting with the plural or the singular ?

Michelle
This is true. I hadn't thought of that.
(She reflects).
We will assume that the reader is always alone with the text.

Michel
But what if there is more than one reader?

Michelle
When you read you are always alone, even if there are people around.

Michel
It is Alone With People Around.

Michelle
What's that ?

Michel
The Orelsan song. It's "Alone With People Around". Not "Alone even if there are people around." That's too heavy. Rap is a poetic art. And a light one.

Michelle
I'm not heavy.

Michel
That's not what I said.

Michelle
I'm taking you for a ride.

Michel
I'm not riding, I'm writing.

Michelle
Good. Let's start again then. Dear reader, it is high time for us to introduce you to the new ...

Michel
Michelle ?

Michelle
What is it now ?

Michel
Your word, Michelle.

Michelle
What about it ?

Michel
It's disturbed.

Michelle
And ?

Michel
This makes it look like it’s…

Michelle
Like it’s what ?

Michel
All over the place.